Athos

Notre active adhérente Paule, de l'asinerie Alta Rocc'ânes, était partie sur le continent acheter des ânes destinés au travail, trouvés par petites annonces. L'âne entier et l'ânesse proposés à la vente étaient dans un état pitoyable. Ils vivaient tous les deux enfermés dans une étable avec des vaches, sous alimentés. La femelle était, en plus, entravée. Pleine, elle avait les pieds déformés par les liens, des abcès et ne pouvait plus se déplacer du tout.

Prise de pitié, Paule a acheté et rapatrié les deux équidés en Corse, où est né Athos.

Athos a immédiatement montré des séquelles de cette gestation plus que difficile, ne tenait pas sur ses jambes et ne pouvait pas têter sa mère qui, logiquement, manquait de lait.

Paule ne s'est pas découragée et l'a élevé au biberon. Athos a fini par apprendre à marcher, avec un équilibre incertain.

Le temps et les bons soins ont fait le reste mais Athos ne sera jamais apte au travail. Paule l'a donc proposé à l'adoption quand il a eu un an, en précisant bien qu'il fallait une famille capable de l'éduquer et de se faire respecter : élevé par des humains, il en très proche et aurait tendance à oublier qu'il est un âne qui deviendra grand.

En septembre 2011, Athos est parti vivre à Asco, chez Mathéa et Jean-Michel qui, la semaine suivante, ont également adopté deux poneys, Donald et Negrita.

Athos, avant son adoption
Athos

Athos, décembre 2011
Athos

Novembre 2012 : Athos a fait une mauvaise chute qui lui a été fatale.

retour