n°12 - août 2010

tous les numéros d'é-kilibre fleche lien

Editorial | Bien-être | La phrase du mois | Première endurance Calvi-Calenzana | Des avancées sur le plateau de Tenda
Le CRE Corse mène l’enquête | La photo du mois | Endurance du Niolu | Mariage en calèche | Le Mérens | Le Lusitanien à l'honneur

Editorial

par François Vescovali et Jean-François Leoni

Depuis le 8 juillet, Antoine Malaspina est porté disparu. Les recherches lancées par la Gendarmerie n’ont rien donné, seul son véhicule vide a été retrouvé au bord d’une route.

Ses amis n’ont plus vraiment d’espoir et les mimiques, les éclats de rire et les coups de gueule de ce personnage haut en couleurs leur manquent déjà.

Antoine était un véritable homme de cheval, bourru mais tendre avec les chevaux. Il était d’ailleurs adhérent d’Equitable-Corse.

Dans son ranch, il pratiquait l’élevage en liberté et proposait des promenades l’été : sa personnalité avait fidélisé des nombreux clients qui revenaient tous les ans, presque plus pour lui que pour les balades.

Très bon dresseur, il manquera aussi pour attraper les chevaux sauvages de Tenda.

On pouvait rencontrer Antoine sur toutes les manifestations équestres de l’île et toute la Corse pouvait débarquer à l’improviste chez cet homme au grand cœur, avec la certitude d'être toujours bien accueilli.

Antoine Maslaspina (avec un chapeau), en mars 2010, lors de l'endurance équestre d'Arbo Valley (photos Henri Nappi) :
Antoine

En mai 2010, lors du TREC d'Arbo Valley :
Antoine

Antoine

Antoine

retour haut de page

Bien-être

d'après Cheval Magazine

Le bien-être des chevaux est actuellement basé sur le concept des 5 libertés :

  1. Ne souffrir ni de faim, ni de soif
  2. Ne pas souffrir d'inconfort lié à des contraintes physiques
  3. Etre indemne de douleur, de blessure et de maladie
  4. Etre protégé de la peur, du stress et de la détresse
  5. Etre libre d'exprimer des comportements propres à l'espèce
retour haut de page

La phrase du mois

Expression populaire corse

"Calci di ghjumentu ùn tombanu i cavalli."
Les coups de pied des juments ne tuent pas les chevaux.

Expression employée lorsque les femmes se rebiffent.

retour haut de page

Première endurance Calvi-Calenzana

 

Equitable-Corse organise son premier concours d’endurance équestre "Calvi-Calenzana" le 26 septembre 2010, qui sera également la finale du Challenge de Balagne.

A cette occasion, nous avons créé un site Internet entièrement consacré à la compétition : http://endurance.equitable-corse.com.

Vous y trouverez toutes les informations utiles : les deux parcours (avec possibilité de zoomer) sur fond de carte topographique ou de photos aériennes, les épreuves, la composition du jury et des équipes de bénévoles, des propositions d’hébergement, l’accès au site et la liste de tous ceux qui nous soutiennent dans l’organisation de cette manifestation.

affiche

retour haut de page

Des avancées sur le plateau de Tenda

par le Conseil du Cheval en Corse

Le Conseil du Cheval en Corse, qui représente la filière équine, a mis en place, entre autres, une action sur la gestion du troupeau sauvage du col de Tenda. Cette action est financée par l'ODARC et le fonds Eperon. L'action a été confiée par le Conseil du Cheval au CRTE et à l'association U Cavallu Corsu.

Les travaux ont commencé lundi 5 juillet à Lama où le Conseil du Cheval en Corse, l'association U Cavallu Corsu, A Muntagnera, ainsi que de nombreux bénévoles, s'étaient donné rendez-vous afin de procéder au transport de barrières par hélicoptère sur le haut du plateau de Tenda. Ces barrières seront disposées en parc de contention, afin de capturer les chevaux sauvages à des fins d'identifications et de soins.

Cette action, qui sera menée toute l'année, permettra de ne laisser sur le plateau qu'une jumenterie de 15 à 20 poulinières, futures mères du cheval corse.

barrières tenda

barrières tenda

barrières tenda

barrières tenda

retour haut de page

Le CRE Corse mène l’enquête

Par Servane Maspoli, chargée de développement pour le Comité Régional d’Equitation de la Corse

En partenariat avec le Conseil du Cheval en Corse, le Comité Régional d’Equitation présidé par Pierre Toussaint Gaffory, se mobilise sur l’Observatoire Economique et Social du cheval.

Le concept d’Observatoire Economique Régional du cheval (OER) est né en 2005 à l’instigation des Haras Nationaux, désormais fusionnés à l’Ecole Nationale d’Equitation (ENE) au sein de l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation (IFCE).

Il consiste à pouvoir suivre les évolutions de la filière en région. Ainsi, il s’agit de :

L’OER est nécessaire dans toutes les régions afin d’actualiser les données de manière identique pour pouvoir, d’une part, les comparer d’une région à l’autre, et d’autre part, de disposer d’un argumentaire pour négocier avec les pouvoirs publics tant au niveau national que local.

Ainsi, une grande enquête est menée sur l’ensemble de la Corse, où le plus grand nombre d’acteurs de la filière est interrogé sur les activités autour du cheval. Environ 150 entreprises et associations sont sollicitées : centres équestres, vétos, ostéopathes et dentistes équins, maréchaux-ferrants, entraîneurs et sociétés de courses, éleveurs, équipementier et fournisseurs d’aliments, cavaliers professionnels ou marchands, centres de formations, etc….

Ces travaux ont pour objectif de mesurer l’impact de la filière sur le territoire: économie, environnement, aménagement du territoire, actions sociales, etc… Cette année, l’accent est mis sur le poids économique de la filière. Emplois, financements, soutiens des collectivités locales et territoriales sont à l’étude.

L'enjeu est important. Le travail d'analyse des données récoltées permettra de mieux appréhender les particularités locales et mettre en avant les voies de développement possibles.

Une plaquette de présentation synthétique des résultats sera publiée et largement diffusée dans le courant de l’hiver. Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter Servane Maspoli, chargée de développement pour le CRE au 06.22.74.24.38.

retour haut de page

La photo du mois

 

photo du mois

retour haut de page

Retour sur le concours d’endurance en altitude du Niolu du 27 juin 2010

par Daniel Guglielmacci

Le week-end des 26 et 27 juin 2010, a eu lieu la première édition du concours d’endurance équestre dans le Niolu, chez Manue Castellani et Ange-Pierre Negroni au Ranch U Niolu a cavallu.

Samedi soir, le week-end a été inauguré avec un repas offert sous les arbres de la superbe forêt du site du ranch (avec quand même un petit chapiteau pour protéger les plus frileux, les nuits de juin étant fraîches à cette altitude de 1000 mètres).

Dimanche, les concurrents se sont élancés sur le parcours de 20 km, servant de support aux épreuves de 20, 40 et 60 km. Ils ont ainsi pu apprécier les belles pistes forestières du Niolu, ainsi que les divers petits affluents du Golo, pour terminer avec la traversée à gué de celui-ci, juste avant de franchir la ligne d’arrivée, les yeux plein de souvenirs des paysages rencontrés. En conclusion, de belles épreuves en montagne (950 mètres à 1350 mètres d’altitude sur le parcours, avec quelques dénivelés techniques pour pimenter les pistes « roulantes ») Du côté de l’organisation, de très nombreux bénévoles du Niolu et de toute la Corse ont participé à ce week-end de rêve, permettant le bon déroulement du concours. Encore merci à tous !

Quelques semaines après le concours, je suis retourné voir Manue et Ange Pierre chez eux et, après une bonne promenade équestre en forêt et une baignade en rivière, nous sommes revenus sur l’épreuve.

Daniel Guglielmacci : Quels sont vos meilleurs souvenirs de ce concours d’endurance du mois de juin chez vous ?
Manue Castellani : Nos meilleurs souvenirs sont la bonne ambiance qui régnait parmi les concurrents et les bénévoles pendant tout le weekend, et le fait que tout le monde était content de ce nouveau parcours en forêt et en altitude dans le Niolu !

D.G. : Quelles ont été les plus grosses difficultés que vous avez rencontrées lors de l’organisation de ce concours ?
M.C. : Le plus long et difficile pour cette première édition a été toute la partie administrative initiale, ainsi que la préparation sur le terrain du parcours (épierrement, débroussaillage de certaines parties, courtes mais stratégiques, du parcours). Heureusement, nous avons été aidés par tous les amis de l’endurance et du tourisme équestre !

D.G. : Motivés pour la prochaine édition en 2011 ? Des vœux particuliers ?
M.C. : Oui, motivés, surtout avec la même ambiance que ce week-end, et une invitation aux cavaliers qui n’ont pas encore « goûté » à ce parcours, à venir découvrir nos belles pistes forestières du Niolu !

endurance du niolu
Manue et Pierre-Ange effectuant la remise des prix (photo Vanina Cécile Etienne )

retour haut de page

Mariage en calèche à Calacuccia

par Servane Maspoli

Mars et Keres, deux chevaux de Mérens de 10 et 12 ans résidant à la ferme équestre Le Ranch à Sagone, ont eu la fierté de participer, pour la première fois à un mariage en Corse.

Menés par leur propriétaire, nouvelle adhérente d’Equitable-Corse, ils ont convoyé les mariés, samedi 17 juillet dernier à la mairie puis au couvent de Calaccucia, escortés par un groupe d’une vingtaine de cavaliers.

mariage dans le Niolu

Après une séance photos, ils ont transporté les mariés jusqu’au lieu de la fête, empruntant un parcours de 5 kilomètres au bord du lac de Calacuccia.

Tout au long de cet après-midi, ils se sont extrêmement bien comportés, pour le plaisir des enfants comme des aînés. Nous les félicitons pour leur sagesse et ne manquerons pas de suivre les nouvelles aventures qui les attendent.

Nous renouvelons également tous nos vœux de bonheur aux jeunes mariés.

retour haut de page

Le Mérens : poney, cheval de selle ou lourd ?

par Servane Maspoli

Originaire de la haute vallée de l'Ariège, dans les Pyrénées, le cheval de Mérens présente une étonnante convergence morphologique avec les chevaux magdaléniens représentés dans la grotte de Niaux il y a plus de 13 000 ans.

Élevé traditionnellement en système transhumant, le Mérens a puisé dans la montagne la plupart de ses qualités : la rusticité, qui lui permet de supporter des climats variés, la franchise, l'agilité et la sûreté de pied, la docilité et la gentillesse. Le Mérens est naturellement proche de l'homme, car manipulé et socialisé souvent dès son plus jeune âge, même en estives. L'endurance acquise au fil du temps et la générosité, la douceur, la faculté d'apprendre très rapidement, et la mémoire, sont les atouts de ces chevaux.

Mars, pause déjeuner lors d’une rando
Mars, pause déjeuner lors d’une rando

Connue et reconnue pour sa polyvalence et sa rusticité, la race « Cheval de Mérens » est la seule à avoir été inscrite au Stud Book, tout d’abord avec la mention cheval de trait (en 1948), puis poney (dans les années 70) et enfin cheval de selle (en 1998).

Le Mérens ne fait donc pas partie des 9 races de chevaux de trait Français (nous leur consacrerons un prochain article).

Ce cheminement est le reflet de sa morphologie, à la croisée de ces trois mentions, mais également de sa polyvalence. En effet, le Mérens est autant représenté sur les terrains de concours d’attelage, que de TREC, et ce au plus haut niveau.

Il est également expert en équitation d'extérieur et en randonnée, où sa franchise et son pied sûr séduisent cavaliers et professionnels, il est aussi utilisé dans toutes les autres disciplines équestres, que ce soit pour la compétition ou le loisir : dressage, voltige, poney games, etc…

Par ailleurs, le Mérens a obtenu d'excellents résultats en équithérapie, et de nombreux centres spécialisés l'ont adopté.

De fait, le Mérens est le compagnon idéal pour tous les passionnés d'équitation sous toutes ses formes.

Mars et Keres lors d’une randonnée sur le continent
Mars et Keres lors d’une randonnée sur le continent

Keres en solo, entraînement dressage
Keres en solo, entraînement dressage

Standard de la race

Source : SHERPA Mérens

Le Mérens est un cheval à robe noire, de taille moyenne : de 1,45 m à 1,55 m. Les sujets de race Mérens doivent répondre à des critères précis.

Critères Caractéristiques
Taille La taille moyenne souhaitée se situe entre 1,45 met 1, 55 m
Robe La robe est noir zain (sans poils blancs). Le flanc légèrement rubican est apprécié. Des nuances roussâtres peuvent être observées selon les saisons. Les poulains peuvent naître sous trois robes différentes : noir, gris argenté, et café au lait. Cette bourre de poulain disparaît après le sevrage.
Tissus Le tissu est de qualité, fin et soyeux.
Crins Les crins sont abondants, drus et rêches au toucher, souvent crêpelés. La crinière peut être simple (la plus appréciée) ou double.
Tête Expressive et distinguée.
Front Plat et large.
Chanfrein Droit ou camus.
Oreilles Assez courtes, bien fournies de poils à l'intérieur et bien dessinées.
Yeux Bien sortis, très vifs à expression douce. Arcades sourcilières légères.
Encolure De longueur moyenne, bien orientée. Attache de la tête légère.
Poitrail Bien ouvert.
Epaule Moyennement longue, assez inclinée.
Garrot Assez sorti et prolongé vers l'arrière.
Dos Large et bien soutenu.
Rein Bien attaché. Large et musclé.
Croupe Ronde.
Flanc Plein et descendu.
Membres Membres forts. Articulations solides et biens marquées. Membre antérieur : avant bras musclé. Membre postérieur : auisse bien descendue.
Pieds Larges. Corne noire et dure.
Allures Aussi étendues que possible avec en particulier un fort engagement des postérieurs.
Ensemble Dense, robuste et noble.

En Corse, on dénombre une dizaine de Mérens, utilisés pour l’enseignement, la randonnée et l’attelage.

Pour plus d’informations : chevaldemerens.com

retour haut de page

Le Lusitanien à l'honneur

par Carine Poletti

Le premier championnat d'Europe du cheval pur sang lusitanien s'est déroulé au Haras d'Uzès les 23, 24 et 25 juillet 2010.

Avec une autre adhérente d'Equitable-Corse, nous étions présentes et nous avons pu assister à un beau programme comme les concours de modèle et allures des poulains de 1 an à 5 ans, les concours de dressage classique (St Georges), les concours d'équitation de travail et le spectacle avec Lucien Gruss et les Hasta Luego.

Si le public était peu nombreux, les équidés étaient au rendez-vous : une centaine de « gravures » étaient venues de toute l'Europe (Espagne, Portugal, Belgique, Pays-bas, etc...).

Parmi les personnalités présentes, on a pu admirer la championne de l'équipe de France de dressage classique et la dernière élève du maître Nuno Oliviera !

Lusitanien

Nous avons été surprises par le calme et la gentillesse de tous ces superbes étalons dansant les uns à côté des autres, concentrés sur leurs tâches à accomplir.

Lusitanien

Lusitanien

L'aspect majestueux de cette race et les modèles présentés nous ont laissées bouche bée, avis aux amateurs pour la deuxième édition de ce championnat l'année prochaine...

retour haut de page
version imprimable