n°24 - août 2011

tous les numéros d'é-kilibre fleche lien

Editorial | Nouvelles coordonnées | Harnachement sur mesure | Une écurie de propriétaires à Vescovato | La phrase du mois
Dans la presse | Livre jeunesse | La photo du mois | Télévision | Les chevaux du 14 Juillet s’oxygènent en forêt

Editorial

par Carine Poletti

Révolte !

Définition d'entraver : gêner, empêcher la marche par une entrave.

Nul n'est sensé ignorer la loi… Petit rappel :

Il est interdit de laisser des animaux à l'attache exposés en plein soleil ou aux intempéries. L'article 1er R.214-17 du code rural précise qu'il est interdit à toute personne qui, à quelque fin que ce soit, élève, garde ou détient des animaux domestiques d'utiliser, sauf en cas de nécessité absolue, des dispositifs d'attache ou de contention, ainsi que tout mode de détention inadapté à l'espèce considérée ou de nature à provoquer des blessures ou des souffrances.

L'intégrité physique des animaux domestiques ou captifs est protégée par de nombreuses incriminations.

L'article 521-1 du code pénal punit de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende le fait d'exercer des sévices graves ou des actes de cruauté sur un animal ou de l'abandonner.

En Suisse

Art.59 Détention. Les chevaux ne doivent pas être détenus à l’attache. Cette interdiction ne s’applique pas à l’attache de courte durée pour la prise de nourriture, les soins, le transport, la nuit lors de randonnées, le temps d’une manifestation ou dans des situations comparables. Les chevaux nouvellement introduits dans une exploitation ou utilisés lors de manoeuvres militaires peuvent être détenus à l’attache au maximum durant trois semaines.

En Espagne

Les chevaux de Pontevedra maltraités par entrave (entrave en bois mais également en chaîne reliant une des pattes avant à celle de derrière) avaient fait, il y a maintenant un an, l'objet d'une enquête, lancée par le Ministère Public demandant au Seprona et à la Guardia Civil de faire des recherches pour retrouver le propriétaire de ces chevaux.

Plus de 8 cas ont déjà été traités à Equitable-Corse concernant des chevaux attachés en permanence depuis des années (corde à un poteau, chaîne autour du cou, entraves antérieurs/postérieurs, etc…)

Mais ce qui me révolte le plus - outre le manque d'empathie et/ou l'ignorance des propriétaires de ces équidés, c'est la réaction des gens et particulièrement ceux se prétendant « hommes de chevaux » !

Beaucoup trouvent « normal » d'attacher un équidé en permanence et les photos ne choquent pas tout le monde... Le monde tourne-t-il à l'envers ? Arrêtez-moi si je me trompe mais combien de temps tiendriez-vous à leur place ? Posez-vous la question et dites-moi si vous seriez heureux de vivre ainsi ? Quelle vie est-ce pour un équidé ? Quelle tristesse et quelle solitude !

retour haut de page

Nouvelles coordonnées

 

Le numéro de téléphone mobile de Equitable-Corse a changé. Vous pouvez maintenant nous joindre au 06 49 31 98 04. Merci d'en prendre note.

retour haut de page

Harnachement sur mesure

par Laetitia Taillade

Les pratiquants de l'endurance équestre ont presque tous adopté les harnachements en BioThane®. Les autres cavaliers ne connaissent pas forcément.

Le BioThane® est une matière synthétique légère, souple, solide et durable, résistante aux abrasions, au soleil, au froid, aux moisissures... Elle se décline dans un grand nombre de couleurs, notamment des couleurs vives, renouvelant la gamme des bridons et autres harnachements qui n’échaufferont pas la peau du cheval. Mais, pour les paresseux, la principale qualité du BioThane® est sa facilité d'entretien : un coup d'éponge suffit, plus besoin de graisser pour conserver la souplesse et la solidité de son matériel !

Barbara Lengen fabrique du matériel en BioThane®, adapté à la taille du cheval. Les réalisations sont personnalisées à la demande du client : tous les mariages de couleurs sont possibles, le choix de la bouclerie est libre et des pièces en néoprène peuvent être rajoutées, pour le confort. A son catalogue : bridons, rênes, licols, bridons-licols, colliers de chasse, martingales à anneaux et croupières.

Pour compléter l'équipement, la jeune femme, installée à Porto-Vecchio, propose également des tapis de selle de son cru, fabriqués à partir de tapis pour chien Drybed®, imputrescibles, confortables, résistants et lavables en machine.

Barbara travaille sur mesure et sur commande, ce qui nécessite un certain délai. Elle n'utilise que des matériaux de qualité et les prix sont très proches de ceux du matériel produit en série.

Contact : 06 75 69 65 98

Quelques exemples de réalisations :

haranchement bordeaux et blanc
toutes les déclinaisons de couleurs sont possibles

haranchement bordeaux et blanc avec tapis
le tapis est assorti

haranchement beige et blanc
autre possibilité

haranchement biothane beta
la version beta, plus classique

gros plan croupière
croupière doublée de néoprène

gros plan croupière
palette de couleurs

retour haut de page

Une écurie de propriétaires à Vescovato

par Carine Poletti

Titulaire du BPJEPS Equitation et cavalière passionnée depuis plus de 20 ans, Stéphanie Costa a enfin monté sa propre écurie !

Connue dans le milieu des courses, elle pratique de l'élevage et du débourrage dans ses installations. Mais "L'élevage di Kalliste" est avant tout une écurie de propriétaires, ouverte depuis le 1er janvier 2011.

Situées à Vescovato, à proximité de la plage et non loin de la nationale, ces écuries se trouvent dans un endroit calme et arboré. De grands paddocks jouxtent les 16 boxes. Pour travailler leurs chevaux, les propriétaires ont à leur disposition une carrière en sable de 60x80m ainsi qu'un rond de longe.

Equitable n'a qu'une chose à dire : si tout le monde s'occupait de ses chevaux comme Stéphanie, l'association n'aurait plus lieu d'être !

Les boxes et leurs paddocks

Stéphanie Costa

http://facebook.com/HERITIERE
adresse email

retour haut de page

La phrase du mois

Sentences et Proverbes des anciens rabbins (1629)

"Avec mes maîtres, j'ai appris beaucoup; avec mes collègues, davantage; avec mes disciples, plus encore."

retour haut de page

Dans la presse

par Laetitia Taillade

Voici l'extrait d'un article publié par Corse-Matin le 20 juillet dernier, sous le titre "Marchés : quatre produits dans le viseur de la chambre d'agriculture de Corse-du-Sud", que nous ne pouvons qu'apprécier :

Le mythe du suacisoon d'âne

L'impact de cet article restera cependant limité car les touristes lisant la presse régionale sont peu nombreux. Heureusement, certains commerçants honnêtes affichent cette information en vitrine. Espérons que les grandes surfaces et autres petits commerces moins scrupuleux s'en inspirent...

retour haut de page

Livre jeunesse

par Laetitia Taillade

Mongolie. Nansa, onze ans, est orpheline. Elle n'a plus que sa jument comme famille. Un jour, Nansa s'égare dans les montagnes de l'Altaï et croise un troupeau de chevaux sauvages : les kertags. D'abord très méfiants à l'égard de la fillette et de sa jument, les kertags les adoptent. Nansa a besoin des chevaux pour survivre. Une profonde amitié se tisse avec la jeune fille. "Ce soir, elle dormira près des kertags. Maintenant, elle fait partie de la horde. Le troupeau est devenu une sorte de nouvelle famille pour Nansa, loin des hommes et des siens, au fin fond des hautes montagnes..."

L'enfant des chevaux par Mona Pélissier, Flammarion jeunesse

Passionnée de chevaux, Mona Pélissier, l'auteur de "L'enfant des chevaux" cherche, dans ses romans, à transmettre son goût pour les grands espaces et à sensibiliser les plus jeunes à la sauvegarde de l’environnement et des espèces en voie de disparition, comme le Kertag, plus connu sous le nom de cheval de Przewalski, quasiment disparu en Asie centrale et orientale où il vivait à l'état sauvage. Cette race est reproduite en France, les chevaux sont ensuite réintroduits en Mongolie.

Le prochain ouvrage de la jeune auteure devrait mettre en scène des chevaux Nokotas, race de chevaux de guerre et de chasse indiens, dont il ne resterait que 250 individus originaux aux Etats-Unis.

Format poche, aux éditions Flammarion Jeunesse

retour haut de page

La photo du mois

 

photo du mois

retour haut de page

Télévision

par Laetitia Taillade

Du nouveau sur nos écrans à la rentrée : Equidia, la "chaîne du cheval" diffusée par câble et satellite, va disparaître au profit de deux chaînes : Equidia Live, entièrement consacrée aux courses hippiques, et Equidia Life qui programmera des compétitions équestres en direct, des documentaires, des programmes jeunesses…

Rendez-vous le 13 septembre.

retour haut de page

Les chevaux du 14 Juillet s’oxygènent en forêt

publié par LeParisien.fr le 20 juillet 2011

Depuis quelques jours, les gendarmes de la garde républicaine ont pris leurs quartiers d’été dans les forêts du département.

Jacques Christophe (à droite), gendarme de la garde républicaine, et Typhaine Ponce, réserviste, patrouillent depuis quelques jours dans la forêt de Hez.
Jacques Christophe (à droite), gendarme de la garde républicaine, et Typhaine Ponce, réserviste, patrouillent depuis quelques jours dans la forêt de Hez.

Nelco, Deky, Lord Flat, Kiki, Roy et Laurelwood, six magnifiques chevaux de selle français, appartiennent à la garde républicaine et ont fait le trajet depuis les écuries du bois de Vincennes, où ils résident le reste de l’année. Ils se remettent d’une année d’efforts, dont l’apothéose était la cérémonie du 14 Juillet, la veille de leur arrivée. Une journée pendant laquelle ils ont battu le pavé parisien pendant neuf longues heures.

Patrouilles et prévention

Cet été, montés par cinq gendarmes, ils patrouilleront dans les 2830 ha de la forêt domaniale de Hez, tous les jours pendant deux heures et demie. Ils se rendront occasionnellement sur les communes du Plateau picard et du Clermontois, notamment sur les marchés ou lors de manifestations populaires comme les fêtes foraines. Parmi les gendarmes équestres, Jacques Christophe, de la garde républicaine. A Paris, son quotidien consiste surtout en des missions d'honneur, en présence d'hommes politiques, et en des heures d'entraînement et de dressage. Là, je retrouve le métier de gendarme, assure-t-il. En l’espèce, principalement la prévention. Bien que, l’été dernier, les patrouilles équestres ont permis de constater dix-sept infractions environnementales, selon le capitaine Carrière.Des pollutions de cours d’eau, l’utilisation de quads ou de moto de cross dans des zones interdites, des dépôts de déchets ou du bûcheronnage illégal, détaille-t-il. Un gendarme à cheval attire la sympathie et le respect, selon le colonel Ronan Le Floc’h.

Le contact avec le public est plus facile à cheval, confirme Typhaine Ponce, 24 ans, réserviste à la gendarmerie depuis cinq ans, et qui patrouillera cet été. Les chevaux offrent aussi un point d’observation plus élevé au cavalier et sont très mobiles. Contrairement au véhicules, ils peuvent passer par les sentiers étroits en forêt. L’inconvénient principal est le temps nécessaire à l’entretien des chevaux. Cependant, pour les gendarmes équestres, qui sont tous au moins titulaires d’un galop 5, synonyme de nombreuses heures de pratique, c’est davantage un plaisir qu’une contrainte.

retour haut de page
version imprimable