n°3 - novembre 2009

tous les numéros d'é-kilibre fleche lien

Editorial | Endurance équestre en Corse | La détente | La phrase du mois | Reconnaissance du cheval corse
Un geste pour l'environnement | Projet 5000 | Le système thermorégulateur du cheval | La photo du mois | Dans la presse

Editorial

par Laetitia Taillade

Je rencontre parfois des cavaliers propriétaires qui n'adhèrent à aucune structure. C'est leur droit le plus strict. Lorsque je leur précise qu'il faut absolument être titulaire d'une licence pratiquant pour participer aux sorties à cheval que nous proposons, ils s'indignent : "Je n'ai pas besoin d'une licence, je suis adulte, si je tombe et que je me blesse, c'est mon problème". Effectivement, ce n'est pas dans le cas de dommages corporels que la licence fédérale va nous être le plus utile : les remboursements de frais médicaux ne se font qu'en complément de ceux de la Sécurité Sociale et de la mutuelle...

Ce dont ces cavaliers ne sont pas conscients, c'est que cette licence couvre, avant tout, le pratiquant "en action d'équitation" (c'est à dire dès que le cheval quitte l'écurie pour être préparé, monté ou travaillé) en responsabilité civile vis à vis des tiers, notamment pour les dommages corporels et matériels. Ainsi, le licencié est assuré si son cheval, même s'il est en main, blesse un passant ou endommage une voiture en bottant.

Le propriétaire du cheval n'est pas seul responsable : lorsqu'il confie ou prête ce dernier à une autre personne, il transfère également la responsabilité à ce "gardien".

Il est conseillé de compléter cette couverture par une RCPE (responsabilité civile propriétaire équidé) si l'on héberge soi-même son cheval (s'il est en pension, c'est le propriétaire de la pension qui en est responsable). Cette assurance couvrira les dommages causés par l'équidé en dehors de l'action d'équitation, par exemple s'il s'échappe et cause un accident ou occasionne des dégâts chez un voisin. Ces dommages spécifiques ne sont pas forcément couverts par la responsabilité civile associée à l'assurance du domicile, il vaut mieux vérifier avec son assureur.

Pour en revenir à nos sorties à cheval, l'association est tenue de vérifier que chaque participant est assuré, au minimum, pour la pratique non sportive de l'équitation d'extérieur.

Même si la majorité des cavaliers prend une licence FFE par l'intermédiaire du club qu'ils fréquentent (les cavaliers indépendants peuvent la souscrire auprès de Equitable-Corse), la FFE n'a pas le monopole de ces assurances, d'autres fédérations d'équitation existent et chacun est en droit de s'assurer en responsabilité civile pour la pratique de l'équitation de loisir auprès de la compagnie de son choix. Pour la pratique de la compétition équestre, la licence fédérale doit être assortie d'une licence compétition, quelle que soit la discipline.

Tarifs licences FFE 2010 :

retour haut de page

Endurance équestre en Corse, saison 2010

par Daniel Guglielmacci

Un superbe calendrier 2010 nous est offert par tous les organisateurs et tous les bénévoles de l'endurance en Corse.

Les dates et les sites d'accueils ont été sélectionnés pour permettre à la fois une progression régulière des couples et un entraînement pour les échéances nationales et internationales, tout au long de l'année.

Le calendrier complet toutes disciplines confondues est disponible sur notre site, page "rendez-vous". Cependant voici un aperçu des échéances de l'endurance équestre en corse (club/ama/pro confondus) :

dateépreuveslieuorganisateur
31 janvier20/40 kmBigugliaC.H. Biguglia
14 février20/40 kmSagoneFE le Ranch
07 mars20/40/60/90 km, jeunes chevaux, tournée des asSte Lucie de Porto VecchioZappa Horse
28 mars20/40/60/90 km, jeunes chevaux, tournée des asMonticelloFE Arbo Valley
18 avril20/40/60/90 km, jeunes chevaux, tournée des asCoti-ChiavariMolini Compétition
09 mai20/40/60/90 km, jeunes chevaux, tournée des as et CEI*MorianiCEER Corse
30 mai20/40/60/90 km, jeunes chevauxCorteFAE Equiloisirs
13 juin20/40 kmCorte (Cavall'in Festa)FAE Equiloisirs
27 juin20/40/60 kmNioluRanch U Niolu a cavallu
05 septembre20/40/60/90 kmCosta VerdeLes Ecuries de la Costa Verde
26 septembre20/40/60/90 kmCalvi/CalenzanaEquitable-Corse
17 octobre20/40/60 kmPorto-VecchioRanch Campo
07 novembre20/40/60/90 km, championnat régionalLecciZappa Horse

Les épreuves "jeunes chevaux" sont proposées sur une partie de ce circuit, ainsi que la "tournée des as", sélection des jeunes cavaliers en vue des championnats de France.

Comme vous pouvez le constater, cette année le calendrier est particulièrement dense, mais équilibré par ses dates et par le niveau des épreuves, vous laissant un large choix pour votre parcours sportif, quels que soient vos objectifs ! Donc amusez-vous bien et / ou travaillez bien , je vous souhaite une bonne saison 2010 !

Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à contacter les organisateurs des concours.

retour haut de page

La détente

par Audrey Hubeser

Qu'est- ce qu'une bonne détente ?

Tout d'abord c'est une détente adaptée à votre cheval...

En effet, en fonction de la discipline que vous pratiquez, de l'âge de votre cheval et de l'avancement de son dressage, votre détente ne sera pas la même.

L'objectif d'une bonne détente est, comme son nom l'indique, de détendre musculairement votre monture, ou de l'échauffer. Et quelle que soit votre discipline, les assouplissements sont incontournables !

Attention, ceci ne veut pas dire que vous devez tordre votre cheval dans tous les sens dès la sortie du box, et du droite gauche dans la bouche... surtout pas ! Vous sortez du lit et vous allez directement courir un marathon ? Non. Eh bien, votre équidé non plus!

La première étape est donc de le délier, pour cela laissez-le marcher un temps sans contrainte. C'est seulement après cette phase que vous pouvez commencer à travailler aux trois allures (effectivement, votre cheval a 3 allures !), de façon progressive dans vos exercices (par exemple, pour vos transitions montantes et descendantes, pas de galop/arrêt, commencez par un galop/trot, etc..).

Pensez aux cercles, il est inutile de faire du kilomètre cheval gratuitement, soyez précis et, surtout, il est impératif que votre cheval soit en avant*

De la qualité de votre détente dépendra la qualité de votre séance. Alors, à vous de jouer...

* en avant : dans l'impulsion, à ne pas confondre avec vitesse, l'impulsion est le désir du cheval de se porter en avant.

retour haut de page

La phrase du mois

par Michel Henriquet

"Gagner chaque jour un peu de confiance c'est bâtir solide, précipiter le mouvement c'est perdre des semaines".

retour haut de page

La reconnaissance du cheval corse

par Laetitia Taillade

Une réunion du Comité de Pilotage du projet de reconnaissance du cheval corse s'est tenue le 22 octobre à Corte. Le point a été fait sur l'avancement des travaux qui doivent s'achever à la fin de l'année.

L'action en cours concerne le recensement, à travers la Corse, des juments et étalons qui correspondent au standard du cheval corse, les parents du futur cheval de race corse.

Trois journées de recensement ont eu lieu au cours des derniers mois, au cours desquelles ont été vus des chevaux globalement homogènes dans le standard. Ces journées ont permis de retenir 70 chevaux, majoritairement des juments, qui ont été inscrits dans deux livres : le livre A (correspondance excellente avec le standard) et le livre B (correspondance).

Croquis du cheval corse
Croquis du cheval corse, source : www.chevalcorse.fr

Parallèlement à la campagne de recensement, un travail plus administratif est en cours qui consiste à collecter un maximum de données sur le cheval corse : traces écrites, iconographie... Pour étoffer le dossier, des témoignages de la mémoire collective sont également recueillis dans toutes les micro-régions.

Concernant le troupeau sauvage du plateau de Tenda, le dossier a peu avancé. Une nouvelle réunion consacrée à ce sujet se tiendra le 3 novembre à Monticello. Les barrières destinées à la fabrication d'enclos n'ont pas encore été hélitreuillées, il n'a été procédé à aucun puçage. La piste n'ayant pas été réalisée, il n'a pas encore été possible de récupérer les chevaux ne correspondant pas au "cheval corse".

Le dernier comptage, effectué il y a près de deux mois, recense 63 individus : un chiffre qui semble stable. Des cadavres de poulains ont été vus, peut-être tués par les vieux étalons du troupeau.

Rappelons que le projet en cours de reconnaissance de la race du cheval corse est né de la volonté de sauver le troupeau de Tenda...

Standard du cheval corse : ici
Site dédié au cheval corse : http://www.chevalcorse.fr/

En Balagne

 

Une journée de recensement sera organisée en Balagne s'il y a suffisamment de juments et étalons à présenter. Si vous possédez un équidé répondant aux critères, merci de contacter Equitable-Corse au plus vite, par mail (voir page "contacts" ou par téléphone au 04 95 65 37 36.

retour haut de page

Un geste pour l'environnement

 

La Poste propose l'éco-carnet "Pour la Planète". Ce carnet comporte 12 timbres Marianne au lieu de 10 timbres pour les carnets traditionnels et sur une surface de papier quasi équivalente.

Ce qui correspond, d'après La Poste, à une économie de 13% de papier, c'est-à-dire 12 tonnes de papier par an ou encore 192 arbres préservés.

retour haut de page

Projet 5000 : Le tour de France à cheval en autonomie complète

par Yann Jeannin

Quand Carine m'a demandé de présenter mon projet dans un article pour é-kilibre, je ne savais pas par quoi commencer. Je suis actuellement en pleine préparation physique, mentale et matérielle. Je passe tellement de temps à communiquer sur le projet que tout finit par se mélanger. Je ne sais plus ce qui est évident et ce qui ne l'est pas, ce qui va être utile ou pas... Bref, il fallait que je me pose un peu. Et c'est en regardant le site Equitable-Corse que j'ai enfin trouvé le calme nécessaire à la rédaction de cette présentation.

Le point de départ de mon projet est la rencontre avec ma jument et l'envie de montrer au plus grand nombre le bonheur de voyager à cheval, dans le respect et la confiance mutuelle.

avec Querida

Je souhaitais également développer le tourisme équestre dans ma région (presque aussi belle que la Corse) et participer comme cela à l'émergence d'activités durables et écologiquement neutres.

Mais vous savez comme il est difficile de faire bouger les mentalités ! J'ai donc décidé de frapper fort, de faire parler le plus possible, en relevant un défi jamais réalisé dans ces conditions : le tour de France (métropolitaine) en autonomie complète : 5000km en 120 jours, seul avec ma jument Quérida, sans assistance ni suiveur. Le départ est prévu le 4 Avril 2010 de Rosières dans le Tarn pour traverser 16 régions et revenir au point de départ.

avec Querida

Ce périple sera également l'occasion de faire des rencontres et d'échanger un maximum autour des pratiques équestres et touristiques, de la place du cheval dans la société et des possibilités de réunir les bonnes volontés autour de projets comme celui de Equitable-Corse.

Vous pourrez suivre tout le projet sur http://www.projet5000.com et en parler autour de vous pour que nous puissions, ensemble, faire avancer au mieux la cause de nos amis équidés...

retour haut de page

Le système thermorégulateur du cheval

 

A l'approche de l'hiver, nous avons jugé opportun de porter à votre connaissance un article publié par la revue québecoise Equi-Libre (c'est une coïncidence) et repris dans le numéro 99 de l'Estafette. Cet article nous explique le système de contrôle de température développé par le cheval, efficace même par grand froid, et s'adaptant aux variations de température.
Toute intervention de l'homme (tonte, couverture, mise au box) tend à dérégler ce système et nuit à la santé du cheval. Pour lire l'article dans son intégralité, cliquer sur l'image :

article de l'Estafette

retour haut de page

La photo du mois

 

Les extrêmes

retour haut de page

Dans la Presse

publié par ladepeche.fr le 25 mai 2009, transmis par le Conseil du Cheval en Corse

À Villardonnel, un âne et une jument sont préposés à la tonte des herbes...

"Ulysse" a changé de Pénélope. Elle s'appelle "Volga" et tous deux vacquent actuellement au nettoyage de leur espace de vie avant de gagner d'autres eldorados où l'herbe est abondante... A Villardonnel, sur la route de Cuxac, l'âne "Ulysse" et la jument merens "Volga", broutent allègrement dans le champ de Fernand Pachon. Une fois ce garde-manger de près d'un hectare ratiboisé, le couple filera dans le jardin de Michelle, une petite mamie de 80 ans. Ils feront bombance, aussi, sur les espaces communaux. Des agapes grand luxe: le village compte près de 25ha publics. Certes, quelques bois y sont disséminés mais, pour l'essentiel, de la verdure bien grasse s'offre aux estomacs de ces animaux.

Ulysse et Volga
Mission pour l'âne et la jument : l'entretien des espaces verts. Photo DDM, Sylvie Leclercq

"Ulysse" et "Volga" sont les nouvelles tondeuses de Villardonnel. 100% naturel. "La commune est assez étalée. Je me suis dit que c'était stupide de mettre des tondeuses en route alors que des animaux peuvent le faire. Et puis, il y a eu le Grenelle", sourit Luc Soler. L'adjoint au maire est lui-même éleveur, mais ce sont deux bêtes de l'un de ses amis, Pierre Benelmadjat, qui s'attellent à cette mission de tonte. Faire des économies d'essence, éviter de polluer et permettre aux employés communaux chargés de l'entretien des espaces verts d'organiser différemment leurs temps de travail: c'est une opération tout bénéf', selon l'élu.

Desherbant chimique banni

"On a mis ces deux animaux dans le champ de Pachon et dans le même temps, on a amorcé une réflexion et repéré les lieux de la commune où l'âne et la jument pourront intervenir. Des particuliers intéressés peuvent aussi s'adresser à nous".

Dans le même temps, la commune vient de décréter le boycott des désherbants chimiques. "On a acheté cette année zéro litre de désherbant. On a investi dans un désherbeur thermique que l'on n'a pas encore reçu", poursuit l'adjoint. Lequel engin permet de "brûler" par la chaleur les herbes envahissantes.

L'an passé, c'est à la demande des parents d'élèves qu'avait été bannie l'utilisation des pesticides dans l'enceinte de l'école. Le bannissement a été étendu à toute la commune. "Les pesticides sont mauvais pour la terre, s'infiltrent dans la nappe phréatique. Ils sont également dangereux pour ceux qui les utilisent", indique Luc Soler. Une épaisse documentation sur la question est mise à la disposition du public à la mairie.

A terme, Luc Soler compte bien voir revenir et s'ancrer cette bonne vieille pratique du désherbage à la main, notamment du séneçon que les équidés ne mangent pas, sous peine d'empoisonnement. "On entend bien des réflexions ici ou là, que cela ne fait pas propre. Le changement de mentalité s'opérera petit à petit. L'avantage, c'est que cette pratique favorise la diversité des plantes. Et puis c'est joli de voir refleurir les coquelicots!". Histoire de pousser jusqu'au bout cette logique écolo, des plantes vivaces ont été préférées aux annuelles pour fleurir les jardinières. Les céanothes à la floraison bleutée et autres grévilléa aux pétales rouges ont droit de cité.

Quant à "Ulysse" et "Volga", ils s'entendent à merveille. Leurs appêtits sont complémentaires: contrairement à la jument, l'âne ne fait qu'une bouchée des ronces et des taillis. Et ce festin-là s'avère un atout non négligeable dans la lutte contre les incendies.

retour haut de page
version imprimable