n°35 - juillet 2012

tous les numéros d'é-kilibre fleche lien

Editorial | Cap Cheval | Heureux évènements | Avec les cow-boys | La phrase du mois
Stages de communication animalière | La photo du mois | Les animaux ont besoin de vous | Télévision | Jubilé et chevaux

Editorial

par Carine Poletti

L'essor de l'équitation en Corse !

Ce mois de juillet sonne la fin de la saison des concours en Corse (rendez-vous en septembre).

C'est le moment de faire le point de l'année 2012 avec 3280 licenciés, dont 817 en compétition officielle qui ont parcouru certains des 74 clubs adhérents FFE pour participer aux 5 disciplines équestres présentes sur l'île.

Cette année, il faut le dire, a été une année de record en participation des cavaliers insulaires et autres.

On a pu voir notamment des records en dressage (avec 102 engagés dont 2 chevaux du continent à Omessa pour Equitable-Corse) et en CSO (avec 550 engagés dont 60 chevaux du continent à Borgo chez René Bousquet). Avec plus de 20 concours par an, le saut d'obstacles reste la discipline phare de l'île, mais l'essor de l'Equitation de travail, du Western et du Trec prouve l'investissement des professionnels et la motivation des cavaliers à se confronter en compétition.

N'oublions pas, bien sûr, l'endurance avec nos champions insulaires qui se démarquent au niveau international.

En parlant de champions, à noter les prestations cette année de Laura Benvel en CSO qui, après l'incendie qui ravagea ses écuries, a su démontrer avec force et courage que la passion est plus forte que tout.

Les stages organisés dans les clubs ont été nombreux et ont permis à la Corse d'accueillir des professionnels reconnus mondialement dans les diverses disciplines.

En conclusion, un nouveau souffle règne sur l'équitation en Corse et nous espérons que ce n'est que le début !

L'essentiel pour nous étant, bien évidemment, que tous ces cavaliers prennent soin de leur monture qui le leur rendra en compétition.

CSO
CSO organisé par Jump'in Borgo aux Ecuries du Vallon (photo Eric di Marcantonio)

retour haut de page

Cap Cheval

 

L'association Cavalli in Scena organise la première édition de Cap Cheval, le samedi 30 juin et dimanche 1er juillet, au centre équestre Epona à Sarrola-Carcopino. Une nouvelle fête dédiée au cheval, qui s'adresse aux enfants comme aux adultes, mêlant ateliers, jeux, démonstrations, spectacles, animations…

Un atelier, animé par des professionnels du cheval, est consacré à la santé animale.

plaquette

plaquette

Télécharger le programme : ici

retour haut de page

Heureux évènements

 

Les premiers poulains "Equitable" sont nés !

Au début du mois de juin, deux juments sauvées par notre association début 2010 et placées sous contrat de suivi, Grisgia et sa fille Névé, ont donné naissance à deux magnifiques poulains : un mâle baptisé Oréo pour la première, et une femelle, nommée Eclipse pour la deuxième.

Juments et poulains se portent très bien, grâce aux bons soins de leurs adoptants.

Oréo et Grisgia
Oréo et Grisgia

Eclipse et Névé
Eclipse et Névé

retour haut de page

Avec les cow-boys

par Laetitia Taillade

François Vescovali, président du CRTE Corse et dirigeant de la ferme équestre d'Arbo Valley, a été invité, en mai dernier, par l’intermédiaire de ses amis du magazine Cheval Pratique, par William Kriegel, propriétaire du ranch La Cense Montana et du Haras de la Cense France à séjourner une semaine dans cette école d'équitation américaine mondialement réputée.

François Vescovali
François Vescovali

Un séjour intense, consacré au travail avec le bétail.

Outre la centaine de chevaux d'école Quarter Horse, parfaitement dressés, le ranch, qui s'étend sur 38000 hectares, élève des veaux de race "Black Angus" et possède entre 5000 et 6000 têtes de bétail. Les veaux sont nourris exclusivement à l'herbe naturelle et 1000 hectares sont irrigués jour et nuit. Si un veau malade doit subir un traitement médicamenteux, il est vendu séparément, bradé 600 $ au lieu de 900$.

Deux heures à peine après leur arrivée, les cavaliers français étaient en selle pour parcourir les collines et repérer les lieux.

François Vescovali

Dès le lendemain, réveil à 5 heures du matin, départ avec les énormes vans transportant 15 chevaux chacun, pour rejoindre la vallée. Les cow-boys et leurs invités se dispersaient ensuite dans les collines par groupe de trois pour rassembler les troupeaux de 200 ou 300 vaches et veaux et les faire converger vers un premier enclos.

troupeau

De là, un cow-boy, placé à un portail menant à un deuxième enclos, procédait au tri, séparant les vaches de veaux. Une vingtaine de vaches étaient laissées dans l'enclos avec les veaux pour leur éviter le stress. Quatre cow-boys attrapaient ensuite les veaux au lasso par les pattes arrières et les amenaient, grâce au parfait travail de leur cheval, dans un système de contention, où ils étaient castrés, marqués et vaccinés. La castration se pratique à vif, au couteau. Elle est tellement rapide et précise que le veau n'aurait pas le temps de souffrir : les trois actes sur les veaux ne prenaient qu'une minute et demi en tout !

travail avec les veaux

La journée se terminait à 16 heures, sans aucune pause, avec interdiction de fumer et de boire autre chose que de l'eau ou du soda.

Ces interventions sur les troupeaux sont pratiquées deux fois par an.

François a été particulièrement impressionné par l'ardeur au travail des cow-boys (l'un d'entre eux avait 71 ans) qui n'ont que quelques jours de vacances dans l'année. Il n'est pas question de semaine de 35 heures !

retour haut de page

La phrase du mois

par August Strindberg, écrivain suédois (1849-1912)

"Si le cheval connaissait sa force, serait-il assez fou pour accepter le joug comme il le fait ? Mais qu'il devienne sensé et s'échappe, alors on dira qu'il est fou..."

retour haut de page

Stages de communication animalière

 

Isabelle Pétin propose, à Levie, pendant la deuxième quinzaine d'août, des stages de communication animalière et TTouch® animés par France Periat.

France Periat

L’interprétation animalière est une traduction de ce que dit l’animal en langage humain. Il s'agit pour cela de prendre contact avec l’animal par télépathie. La communication s’exprime par un ressenti traduit en mots, images, sentiments ou même en sons.

Le terme de télépathie peut paraître étrange et surprendre dans ce cas. Cependant, il l’est moins lorsqu’on sait que c’est le premier mode de communication que nous avons à la naissance !

Pour mieux comprendre, parlons des mamans. On parle toujours de l’instinct maternel, une mère sait toujours (ou presque) ce dont a besoin son enfant quand il pleure. Ceci est dû au fait que par ses pleurs l’enfant attire l’attention, et télépathiquement, il communique son besoin …Les animaux font de même !

Ainsi, la communication animale permet de recevoir les pensées de l’animal pour mieux le comprendre, et résoudre certains problèmes comportementaux ou autres, souvent liés à l’émotif.

Assistante-vétérinaire diplômée, dans un premier temps bergère, puis soigneur de paresseux, rapaces et même félins dans divers pays, France Périat a pu au fil du temps se perfectionner dans l'exercice de son métier d'interprète animalière auquel elle se consacre depuis maintenant plusieurs années.

Les fleurs de Bach ont pris une part importante dans son travail et elle y a souvent recours pour aider les animaux et/ou leur propriétaire.

Diplômée en 2010 après 3 ans de formation « Praticienne Senior en Synergologie » (étude de la communication non-verbale), elle obtient plus récemment en avril 2011 un diplôme de "Praticienne TTouch en Formation" remis par Linda Tellington-Jones. La dernière ligne droite est franchie un an plus tard, avec l'obtention d'un diplôme de "Praticienne 1 de la méthode Tellington Ttouch" remis par Sarah Fisher.

Au programme :

Pour télécharger le détail du programme, cliquer ici.

Chaque stage dure une journée (9h-18h) et coûte 140€.

Possibilité d'hébergement sur place ou chambres d'hôte à proximité.
Contact et réservation : Isabelle Pétin - 06 45 44 46 41 - ihhsa@yahoo.fr
Plus d'infos sur France Periat : www.animalcontact.ch

retour haut de page

La photo du mois

 

photo du mois

retour haut de page

Les animaux ont besoin de vous

par le collectif PARC (Protection Animale Région Corse)

Cette année 2012 a très mal débuté. Il y a 3 fois plus de naissances de chats et de chiens, il y a 2 fois plus de maltraitance ! Nos associations du Collectif PARC ont besoin de vous.

1 heure par mois, consacrez 1 heure par mois à nourrir, soigner, covoiturer des animaux lâchement abandonnés.

Etudiants de Corte, Bastia, Ajaccio et autres, appelez-nous, diffusez auprès de vos ami(e)s. Vous vivrez une expérience passionnante, utile et enrichissante. Sur un CV, c'est un plus.

Et tous les autres amis des animaux, la Corse doit se prendre en charge.

Nous avons besoin aussi de familles d'accueil, pour chats et chiens en attente d'adoption. D'une journée à plusieurs. Tous les frais sont payés.

Associations ayant un besoin URGENT de bénévoles :

Toutes les autres associations ont besoin de bénévoles. Vous pouvez trouver leurs coordonnées sur le site du collectif PARC : http://collectif-parc.fr/.

Merci à tous.

retour haut de page

Télévision

 

Rendez-vous le mardi 31 juillet pour un reportage tourné avec la Ferme Equestre d'Arbo Valley, diffusé dans le journal de 13 heures.

retour haut de page

Jubilé et chevaux

 

La célébration des 60 ans de règne de la souveraine Elizabeth II nous a permis d'admirer la cavalerie royale et à l'occasion de rappeler que cette dame de 86 ans est une fervente adepte de l'équitation, qu'elle pratique encore. Les festivités du jubilé ont débuté avec le derby d'Epsom auquel la reine assistait détendue : aucun de ses chevaux ne courait…

Lors des parades officielles, Elizabeth II montait en amazone :

en amazone

La reine fait encore des promenades à cheval en famille :

en famille

Le prince Philip, lui, pratique plutôt l'attelage :

attelage

retour haut de page
version imprimable