n°55 - mars 2014

tous les numéros d'é-kilibre fleche lien

Editorial | Quelques mots sur le bien-être du cheval | Adapter les vermifuges | Réduction d'impôt | La phrase du mois | Démonstration de traction animale | L'atelier Atletico | Etalon agréé | | La photo du mois | Justice | Dans la presse

Editorial

par Laetitia Taillade-Maraninchi

Attention aux arnaques

En couverture de son numéro de janvier 2014, la magazine Cheval Pratique titrait "Associations de protection : méfiez-vous des arnaques". Sujet auquel le mensuel consacrait un dossier de huit pages.

Le travail, difficile et indispensable, des associations sérieuses n'est aucunement remis en cause. Mais le monde de la protection animale n'échappe pas aux escrocs : associations spécialisées dans les appels aux dons pour des "urgences abattoir" sans sauver les chevaux, associations ne sauvant que de jeunes chevaux pour les revendre et laissant de côté les vieux, associations faisant des appels aux dons qui serviront ensuite à équiper des structures privées… En gros, un business pour s'en mettre plein les poches en profitant du bon coeur des amis des bêtes.

Cela ne peut que porter préjudice à ceux qui se battent, au quotidien, pour sauver des animaux, et donc aux animaux en danger.

Pour lire l'article, cliquer "ici

retour haut de page

Quelques mots sur le bien-être du cheval

par Hélène Roche, éthologiste

Hélène Roche, éthologiste, était venue à Corte, en juin dernier, présenter la partie théorique scientifique des Brevets Fédéraux d’Equitation éthologique. Son intervention avait retenu notre attention. Elle mettait en avant certains critères, souvent négligés dans les conditions de vie des chevaux, pouvant nuire à la relation entre le cavalier et son cheval. Elle a eu la gentillesse de rédiger pour nous un article résumant quelques points de son intervention, dans le but d’éclairer un plus grand nombre de cavaliers.

Le sujet du bien-être du cheval est extrêmement vaste et recouvre de nombreux domaines. Pour faire assez simple, en partant des observations scientifiques en éthologie, je dirais qu’il faut essayer de tendre vers trois points essentiels :

Vous vous demandez peut-être pourquoi ces éléments là précisément. La raison est simple : de nombreuses études, réalisées dans différents pays, font le constat que des troubles du comportement apparaissent si l’un de ces points fait défaut. Les problèmes les plus fréquemment rapportés sont les stéréotypies, communément appelées « tics » (tic à l’appui, à l’air, tic de l’ours, arpentage, etc.). Il faut savoir que ces comportements n’existent pas dans la nature, tout comme les chevaux ne meurent que très rarement de coliques, alors qu’en conditions de vie domestique, cette pathologie est redoutée et malheureusement fréquente.

Des solutions simples existent si l’on veut offrir des conditions de vie confortables pour le cheval, mais confortables de son point de vue, et non du nôtre ! Donner du foin à volonté (ou de l’herbe sur pied) est vivement conseillé, ou à défaut, au moins 12 kg par jour par cheval, sinon, les risques de coliques sont accrus. Pesez les quantités que vous donnez, vous serez surpris de voir que le poids est assez faible ! De même, diminuer l’apport d’aliments concentrés est bénéfique au système digestif du cheval : plus de foin et moins de granulés, orge, avoine et autres floconnés.

La mise au paddock quotidienne plusieurs heures par jour est également préconisée, elle préservera les cavaliers de l’effet rebond sous la selle suite au confinement au box ou en stalle, à savoir démarrages intempestifs, ruades et autres sauts de mouton pour se défouler suite à l’enfermement. Ces sorties régulières profiteront aussi au système tendineux et articulaire du cheval.

Quant aux contacts sociaux, ils sont indispensables à l’équilibre mental du cheval. Une cavalerie habituée à vivre en groupe est beaucoup plus facile à gérer lors de randonnées, cours collectifs, et même de concours quand il s’agit de croiser des congénères. Les propriétaires de chevaux devraient chercher des systèmes de détention où les chevaux se voient et se touchent. Les grilles entre les boxes sont un plus, mais elles ne remplacent pas des contacts libres au paddock ou au pré. Attention toutefois, des chevaux privés de contacts sociaux ne savent pas forcément les codes permettant des relations pacifiques. Il faut donc les déferrer des postérieurs avant de les mettre avec un autre. Comme dans le cas de privation de mouvement, un effet rebond existe pour les comportements sociaux : lors d’une remise en contact, les interactions sociales sont décuplées avant de revenir à la normale, parfois au bout de plusieurs jours. On observera de nombreux jeux, toilettages mutuels mais aussi des comportements agressifs de forte intensité (morsures, ruades, charges, poursuites) avant de laisser place à des menaces, sans contact physique.

Si l’on arrivait à satisfaire ces besoins là, les chevaux seraient souvent en bien meilleure santé et auraient des comportements plus agréables avec l’homme dans l’utilisation…

Site Internet de l'auteur "www.ethologie-cheval.fr/

retour haut de page

Adapter les vermifuges

article publié par http://techniques-elevage.over-blog.com/, le 25 février 2014

Les vermifuges équins de saison sont hors-saison cette année !

L'hiver a été doux, les parasites n'ont pas beaucoup souffert et c'est avec vigueur qu'ils fêtent le retour des beaux jours !

Des petits strongles qui se réveillent fin février ? Des ténias qui pondent au mois de décembre ?... voilà qui bouleverse nos habitudes et nos calendriers des vermifuges !

Le calendrier minimaliste consiste à donner les 3 vermifuges suivants :

Périodes de vermifugeMolécules
Entre juin et aoûtIvermectine
Entre septembre et octobreMébendazole, Febendazole pâte ou Pyrantel
Dès les premières geléesMoxidectine ou Ivermectine

En l'absence de températures négatives prolongées, les parasites ont tous survécu à l'hiver. Le résultat est une contamination précoce et intense. Dans ces conditions (ou si le cheval est fragile), on rajoute un vermifuge plus tôt dans la saison afin de limiter l'infestation par les petits strongles notamment.

Ce vermifuge devra (pour être efficace) être à base de moxidectine ou d'ivermectine. Etant donné que votre prochain vermifuge sera de l'ivermectine, la moxidectine est la molécule la plus appropriée.

En effet, pour éviter que les vers résistants ne s'accaparent l'ensemble du tube digestif, on ne traite jamais deux fois avec la même molécule. On évite aussi les sous-dosages ou les traitements « homéopathiques » sur longue durée.

retour haut de page

Réduction d'impôt

par Laetitia Taillade-Maraninchi

Dans la limite de 20% de leur revenu imposable, les particuliers bénéficient d'une réduction d'impôt au titre des versements et dons consentis à certaines associations. Mais toutes les associations ne sont pas habilitées à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En 2013, Equitable-Corse a donc effectué une demande de rescrit auprès des services fiscaux afin de délivrer des reçus fiscaux en toute légalité, en tant qu'association d'intérêt général. Après une étude approfondie de notre dossier, l'administration a répondu favorablement à notre demande.

Dans les semaines à venir, nous ferons parvenir à nos adhérents et donateurs les reçus fiscaux de l'année 2013.

retour haut de page

La phrase du mois

 

"Le cheval idéal n'est pas le cheval parfait, c'est juste celui dont on aime tout, même ses défauts"

retour haut de page

Démonstration de traction animale

 

Inter Bio Corse propose, le mercredi 12 mars 2014, à partir de 10h, une journée technique de démonstration de traction animale, au domaine viticole de Jean-Charles Abbatucci, à Casalabriva, animée par Guy Thouret. Les thèmes abordés seront : quels animaux, quel dressage, quel coût, quelle méthode ?

Pour plus d'informations, cliquer sur l'image :

Inscription obligatoire, tél : 04 95 38 85 36.

retour haut de page

L'atelier Atletico

par Alix Gauffreau, artisan sellier-harnacheur

A l'Atelier Atletico, installé sur la rive sud du golfe d’Ajaccio (Agosta plage), j'aurai le plaisir de vous faire découvrir toute la panoplie des outils ancestraux de ce métier, certain rachetés à d’anciens selliers ayant pris leur retraite, d’autres recréés de toutes pièces par des amis artisans (que je remercie ici).

Je travaille dans la plus pure tradition de la sellerie française(fabrication sur mesure ou réparation). Les matériaux sont rigoureusement sélectionnés : je n’utilise que des cuirs au tannage végétal , des peausseries de premier choix, des boucles et anneaux de première qualité. Les coutures réalisées à la main, avec du fil de lin.

atelier Atletico

Atelier Atletico : Marincaggi, Route de Molini 20166 Porticcio
site web : www.atletico-sellerie.fr/

retour haut de page

Etalon agréé

 

Cécile Degioanni, à Monticello, propose des saillies avec l'étalon Quarter Horse Taris Easter King, agréé par les Haras Nationaux.

Pour plus d'informations, cliquer sur l'image :

affiche tarifs saillie

retour haut de page

La photo du mois

 

photo du mois

retour haut de page

Justice

par Laetitia Taillade-Maraninchi

Il aura fallu la pression des réseaux sociaux pour que les tribunaux prennent enfin au sérieux la maltraitance animale. En effet, en ce début d'année, deux cas "d'actes de cruauté envers un animal domestique ou apprivoisé" ont débouché sur des condamnations à de la prison ferme.

A Marseille, un jeune homme a été condamné, en comparution immédiate, à un an de prison ferme.

Il avait été filmé en train de lancer et laisser s'écraser à terre ou jeter contre un mur, à plusieurs reprises, un chaton qu'il avait croisé dans la rue. Il avait posté cette vidéo sur Internet et c'est la mobilisation des internautes qui a permis son arrestation et qui a, certainement, abouti à cette lourde condamnation, assortie d'une interdiction de posséder un animal.

Le chaton, souffrant de plusieurs fractures, récupéré par un témoin de la scène, avait été confié à la SPA. Il a survécu à ses blessures et devait être rendu à ses propriétaires. Les associations de défense des animaux, qui s'étaient portées partie civile, espèrent que cette peine servira d'exemple et relancera la question des droits des animaux.

A Béziers, un homme a été condamné à six mois de prison ferme.

Ivre, l'homme avait jeté par la fenêtre du 3ème étage son chien Boxer de 13 mois, parce qu'il avait fait ses besoins dans l'appartement. Le chien n'a pas survécu. Auparavant, l'homme avait entamé des démarches pour confier son chien à la SPA mais il n'avait pas pu l'y conduire car son véhicule était à la fourrière. 

Trafic

Dans l'affaire des chevaux adoptés pour la retraite et qui, en réalité, étaient envoyés à l'abattoir (voir é-kilibre n°48), un homme, poursuivi pour escroqueries, faux et usage de faux et sept contraventions concernant le transport d’animaux, leurs mauvaises conditions d’accueil et du travail dissimulé, a été condamné à huit mois de prison ferme. Dans ce dossier, il n'a pas été question de trafic de viande de cheval, même si les traitements médicamenteux des équidés les rendaient impropres à la consommation humaine.

retour haut de page

Dans la presse

article publié par Corse-Matin, le 23 février 2014.

vols d'animaux

retour haut de page
version imprimable