n°64 - janvier 2015

tous les numéros d'é-kilibre fleche lien

meilleurs voeux

Editorial | Assemblée générale | Equicie | La phrase du mois | Accessoires | Le Quit-kick | La photo du mois | Déduction d'impôt
Inscription sur les listes de compétition | Dans la presse

Editorial

par Daniel Guglielmacci

Pace è salute a tutti, meilleurs vœux pour 2015 !

Et bien l'année 2015 ne débutera pas dans les meilleurs conditions pour tous les équidés. Le futur n'est pas avenant pour beaucoup d'entre eux.

Mais, heureusement, vous êtes là, toujours disponibles, à l'écoute, dans l'action, et pour le réconfort de tous ces équidés qui en ont bien besoin.

Je remercie donc tous les bénévoles et membres de l'association qui ont participé ou nous ont soutenus dans toutes nos actions pendant l'année 2014.

N’hésitez donc pas à partager votre passion autour de vous, et votre envie de voir poindre un avenir meilleur pour notre compagnon de voyage dans la vie : l'équidé.

Il y a encore une longue route à faire, mais nous devons y croire et agir.

retour haut de page

Assemblée générale

 

L'assemblée générale ordinaire de l'association Equitable-Corse se tiendra le dimanche 11 janvier 2015 à 10 heures à Corte, à la ferme auberge A Chujsellina, route d'Aleria.

Elle sera suivie d'un repas au prix de 28 euros par personne.

Toutes les personnes désirant se joindre aux adhérents pour le repas sont les bienvenues. Nous vous prions simplement de réserver avant le 5 janvier auprès du secrétariat de l'association au 04 95 65 37 36 ou par mail (voir rubrique "contacts" du site).

retour haut de page

Equicie

par Laetitia Mannoni

Dans le dernier numéro d'é-kilibre, nous présentions un nouveau métier : équicien. C'était sans savoir que Laetitia Mannoni, diplômée ATE (Accompagnatrice de Tourisme Équestre) et accompagnatrice «Cheval-Handicap» de Niveau III, délivré en 2007 par le centre de formation Equit’aide Handi Cheval Lorraine, pratique l'équicie en Corse. Elle nous présente sa structure et son activité.

La ferme de Padula est une exploitation agricole, ouverte en 2009, où je mène des activités de médiation avec le cheval auprès de toute personne en situation de souffrance, passagère ou durable, ou atteinte d’un handicap moteur, social, sensoriel ou mental.

En septembre 2014, je me suis engagée dans la réalisation d’une action de Validation des Acquis d’Expérience (VAE) visant l’obtention du nouveau diplôme d’équicien, remplaçant le niveau III « Cheval Handicap ».

Étant la première, et la seule, en Corse pouvant mener des actions de médiation avec le cheval, je souhaite vraiment développer cette filière. Ma qualification m’octroie déjà la capacité de recevoir des stagiaires en formation d’équicie, et mon but est de devenir centre de formation « Handi Cheval », grâce à la VAE.

Ici pas de concurrence, juste un réseau à créer, afin que, demain, les actions de médiation avec le cheval soient partie intégrante de la filière cheval et du secteur médico-social, avec toutes les compétences nécessaires à l’encadrement de ces activités.

La ferme

Sur la route de Porra, la ferme pédagogique, qui s’étend sur 4 hectares de pleine nature, n’est qu’à quelques minutes de Porto-Vecchio. C’est un centre équestre et une ferme d’élevage à taille humaine dont la particularité est de mener des actions de médiation animale, et plus particulièrement avec le cheval.

L’animal a une certaine capacité à communiquer et les échanges qu’il établit n’ont pas un caractère universel. De plus, le comportement d’un animal, la manière dont il communique vont dépendre de la personne qui se trouve en face de lui, dans la mesure où cette personne va interéagir avec lui d’une façon qui lui est propre. Par exemple, on observe dans le rapport entre un enfant en difficulté et un animal une communication visuelle, tactile et gestuelle propre aux deux partenaires.

La ferme permet à tous les publics (personnes valides, en souffrance ou en situation de handicap) d’approcher les animaux qui y vivent en semi-liberté. La ferme devient dès lors un lieu de rencontre interactive. Cette découverte du monde animal aide au développement de ces personnes (adultes et enfants) qui deviennent parties prenantes d’un échange et non plus de simples spectateurs. Elles pourront ainsi, de leur propre initiative, approcher, caresser, nourrir à la main des animaux qui, par leur docilité, donneront à ceux qui les entourent un sentiment de bien-être.

Quels sont ces animaux ? Poules d’ornements et classiques, oies, canards, lapins, cochons d’Inde, cochons nains, chèvres naines, brebis, Poncho le lama, chevaux, poneys, ânesses, chiens et chats !

Equitation

Avec les poneys, chevaux ou ânes, selon l’âge et la morphologie, chacun trouve ici un lieu privilégié pour apprendre à pratiquer l’équitation autrement.

La ferme pédagogique permet de mener des actions de médiation avec le cheval (équicie) et de s’initier à l’équitation naturelle.

Qu’est ce que l’équicie (médiation avec le cheval) ?

L’équicie est la pratique de la relation d’aide à médiation avec le cheval. C’est un accompagnement dont le fondement repose sur la rencontre entre l’homme et le cheval. L’équicien, professionnel de l’accompagnement, encadre des projets et des actions à médiation équine auprès des publics en situation de handicap. L’équicien est impliqué, selon le prescripteur, dans une relation sociale, éducative ou thérapeutique.

La médiation, au sens large, est une pratique, ou discipline, qui vise à définir l'intervention d'un tiers pour faciliter la circulation d'informations, éclaircir ou rétablir des relations. La médiation animale est la recherche des interactions positives issues de la mise en relation intentionnelle homme-animal.

Le cheval est notre partenaire, non notre outil, et il nous aide dans des activités à visée de soin (physique et psychique) ou d’éducation. En tant qu’être vivant, le cheval a aussi son propre vécu (histoires, émotions, attitudes, personnalité), ce qui va interagir avec la personne. Le cheval, d'une certaine manière, voit, sent, ressent, puis retranscrit en «cheval ». Il est un partenaire de travail dans la relation d’aide. Dans un cadre posé et sécurisé, l’équicien permet au cheval et à la personne de se rencontrer, sans interférer et, en observant, il proposera des pistes d'analyse au regard de ce que le cheval lui transmet.

L’objectif ultime est, par une médiation appropriée avec le cheval, de permettre aux personnes en situation de handicap ou en souffrance, d’éprouver du bien-être, de contribuer à leur développement, intégration et insertion, de participer à leurs apprentissages sociaux, d’améliorer un comportement ou de réduire une détérioration.

equicie
Diogo, 5ans, a été diagnostiqué autiste sévère à l'âge de 3ans.  Il ne communique pas avec son entourage (ne parle pas, ne regarde pas), il s'exprime par des crises de nerfs,  stéréotype beaucoup (gestes et sons à répétition, ...), reste assis moins d'une minute, ne dort quasiment pas....
Cela fait 2 ans qu'il pratique l'équicie, et c'est avec son partenaire Texas qu'il se dirige sur la route de l'autonomie !
Grâce au bien-être que Diogo éprouve au contact de Texas, les séances d'équicie lui ont permis de développer un langage corporel (visuel, toucher, ...) ,  de mobiliser ses sens cognitifs (la mémoire, la compréhension, l'ajustement et l'analyse), d'avoir un comportement adapté et donc de s'ouvrir au monde qui l'entoure.

Toutes les séances de prise en charge débutent par une rencontre. Rencontre avec l’équipe pluridisciplinaire ou la famille qui prend en charge au quotidien la personne atteinte d’un handicap et rencontre, surtout, avec la personne elle-même. Une séance par semaine semble être le minimum pour que l’on puisse observer des changements et pour qu’un lien s’établisse entre la personne et le cheval.

Chaque séance d’équicie dure 1h30 et est découpée en 3 moments successifs dont la durée est variable :

Pour ce faire, la ferme possède un cheptel de 23 équidés, une carrière aménagée d’un montoir, un rond de longe (pour travailler en liberté mais en gardant une proximité avec le cheval, notion de travail dans un espace donné), et une sellerie adaptée pour tous (rampe d'accès fauteuils, codes couleurs, photos (pour un repérage visuel), selles (avec taquets adaptables à toutes morphologies et types de handicap,….), rênes adaptées (un système à poignée centrale permettant une prise monomanuelle, ou rênes à deux poignées facilitant la prise et l’indépendance).

Le public que j’accueille :

equicie
Thomas, 34 ans, atteint de microcéphalie.
En total symbiose avec son poney Dallas, ambiance zen attitude !!

Site web : www.fermepedagogiquecorse.com

retour haut de page

La phrase du mois

par August Strindberg, écrivain, dramaturge et peintre suédois (1849-1912)

"Si le cheval connaissait sa force, serait-il assez fou pour accepter le joug, comme il le fait ? Mais qu'il devienne sensé et s'échappe, alors on dira qu'il est fou..."

retour haut de page

Accessoires

par Laetitia Taillade-Maraninchi

Les fabricants ne manquent pas d'imagination pour nous vendre du matériel. Indispensables, pratiques ou totalement inutiles, le choix des objets est vaste. En me promenant dans les magasins virtuels, j'ai retenu deux nouveautés.

La première ne va pas changer notre vie de cavalier mais a quand même son intérêt. Il s'agit de housses dans lesquelles on glisse les étriers quand on les croise au moment de les ranger, ce qui va protéger la selle. Cet accessoire se présente sous plusieurs formes.

housses étriers

La deuxième nouveauté est totalement inutile : il s'agit d'extensions pour crins, disponibles en plusieurs couleurs, pour décorer, de façon temporaire, la crinière ou la queue de votre équidé. Si les femmes qui ne peuvent plus s'en passer recherchent des extensions en cheveux naturels, majoritairement en provenance d'Inde, nos chevaux porteront des crins synthétiques, fixés par clips métalliques, lavables et réutilisables.

extensions de queue

Extensions disponibles sur Internet :http://www.rebelrider.co.uk/

retour haut de page

Le Quit-kick

par Carine Poletti

A l'heure de l'éthologie et des avancées technologiques, un nouveau produit, en provenance du Royaume-Uni, a fait son apparition à mon grand étonnement : le Quit-kick.

Le principe est simple : quand un cheval tape dans son box, des capteurs détectent la vibration et il se prend des pulvérisations d'eau soit dans la tête, soit dans la croupe, le tout pour la modique somme de 355€ !

pulvérisations

Ce système est, soit-disant, conçu par des "professionnels équins". Je serais curieuse de connaitre l'avis de nos amis Horsemanship comme Andy Booth, Elisabeth De Corbigny ou encore Manu Godin.

Si se faire arroser constitue une punition pour le cheval, qu'en est-il quand on le douche après une bonne séance de travail ?

Après avoir contraint le cheval sous la selle pour notre plaisir à l'aide des innombrables enrennements existants, l'avoir enfermé dans un box de 9m2 avec grilles pour les 20 heures à venir, il lui sera désormais interdit de bouger sous peine de se faire arroser ! Peut-on réellement parler d'évolution équestre ?

Certains me diront que c'est pour son bien, pour ne pas qu'il se blesse... mais ont-ils seulement pris une minute pour réfléchir au "pourquoi le cheval tape dans son box" ?

Mon souhait pour 2015 : au lieu de chercher à masquer les effets, cherchez plutôt les causes, votre cheval vous en sera gré !

retour haut de page

La photo du mois

 

photo du mois

retour haut de page

Déduction d'impôt

 

L'association Equitable-Corse étant reconnue d'intérêt général, les dons qu'elle reçoit ouvrent le droit à des réductions d'impôts.

Lorsque vous faites un don à notre association, nous vous délivrons un reçu fiscal qui vous permet de bénéficier d'une déduction d'impôt de 66% du montant du don, dans la limite de 20% du revenu imposable. Ainsi, un don de 100 € ne vous coûte que 34 €. L'adhésion à l'association est considérée comme un don.

retour haut de page

Inscription sur les listes de compétition

 

Pour engager un cheval ou un poney dans une compétition officielle, celui-ci doit être inscrit sur la liste club ou sport, selon la catégorie de l'épreuve.

A compter du 13 janvier 2015, la procédure d'inscription change : elle ne se fera plus sur le site des Haras Nationaux mais sur celui de la Fédération Française d'Equitation, FFEcompet. Cette démarche est gratuite.

Le document d'identification devra être certifié (ou validé) et enregistré au SIRE.

Le déclarant devra être le propriétaire ou la mandataire du propriétaire du cheval et indiquer le nom de celui-ci. La carte d'immatriculation du cheval devra être à jour (propriétaire enregistré au SIRE). Si ce n'est pas le cas le cheval pourra être interdit de compétition passé un délai de régularisation de 3 mois.

Deux types d'enregistrements sont possibles :

Pour tous les chevaux précédemment inscrits sur les listes sport, poney ou club, cet enregistrement devra être renouvelé sur le site FFEcompet dans un délai de 6 mois pour régularisation, soit avant le 13 juillet 2015.

Source : www.ffe.com

retour haut de page

Dans la presse

article publié par www.cheval-savoir.com, le 12 décembre 2014.

Quand voyage rime avec protection du cheval

Par Laurence Boccard

Un produit touristique pas comme les autres : un voyage à cheval au Nouveau Mexique, proposé par un voyagiste spécialisé, permet de sauver les chevaux locaux qui, après de bons soins, deviennent ensuite candidats à l’adoption. Découverte de deux cow-girls bienfaitrices des chevaux !

Dans l'état du Nouveau‐Mexique, le Far West prend vie grâce à un mélange de cultures cow‐boy, de traditions indiennes et de culture mexicaine. Cet état du Grand Ouest intrigue et attire, car il s’y cache des lieux antiques et chargés d’histoire.

chevaux sellés
Dans le désert du Nouveau Mexique, un produit touristique qui permet de sauver les chevaux locaux et de leur trouver un foyer d’adoption. © Caval&Go

Les paysages, l’architecture et les sites archéologiques dévoilent une explosion de métissage et de culture western ! C’est ici, entre Santa Fe et Albuquerque, au Nouveau‐Mexique, que vivent Melissa et Justyn, un formidable et étonnant couple mère - fille !

Le voyagiste Caval&go nous ouvre les portes du monde passionné de ces sacrées cow-girls du Nouveau-Mexique, en proposant un produit touristique pas comme les autres, nominé pour les Prix du Tourisme 2014.

rééducation
La réducation des chevaux leur permettra de trouver une famille d’accueil. © Caval&Go

En faisant ce voyage, vous participez à un programme original, qui allie le sauvetage et la protection des chevaux du Nouveau-Mexique et le voyage à cheval. 
 En effet, Mel et Justin accueillent chaque année des pensionnaires, chevaux abandonnés en quête d’adoption, et leur offrent une seconde chance. Elles rééduquent ces chevaux en prenant en compte leurs histoires passées, leurs maux, tout en leur donnant un amour inconditionnel. Après un programme de rééducation intensif, ces chevaux deviennent des candidats idéals à l’adoption. Mel et Justyn sollicitent donc votre aide pour maximiser les chances de ces chevaux d’être adoptés...

chevaux sellés
Ces chevaux bien rééduqués constituent d’excellentes montures au pied sûr pour la grande randonnée. © Caval&Go

En attendant qu’ils trouvent une nouvelle maison, ces chevaux ont besoin d’être gardés en bonne condition. Les cavaliers de passage chouchoutent et montent ces chevaux "sauvés". Ce sont d'excellentes montures, au pied sûr, avec lesquelles vous pourrez chevaucher à travers déserts et canyons pour votre plus grand bonheur. Mel et Justyn vous emmènent également à la découverte de Santa Fe, avec ses marchés colorés et sa forte influence mexicaine… Un voyage équestre haut en couleur et en émotion ! 
Caval&go, vous propose également un départ spécial, en octobre 2015, où vous pourrez assister au Festival des Montgolfières d'Albuquerque.

Contact / Réservation : Caval&go - contact@cavalngo.com - (33) 9 80 32 90 42

retour haut de page
version imprimable