n°91 - avril 2017

tous les numéros d'é-kilibre fleche lien

Editorial | CSO Equitable-Corse | Prochain rendez-vous : Castirla | La phrase du mois | L'hirudothérapie équine | Métier : technicien en physio-massothérapie équine | L'image du mois | Dix ans sans soin ! | Formation GPS | Dans la presse

Editorial

par Claude Girard

Les balbuzards de Scandula

Selon un article de Corse-Matin du 27 mars dernier, la réserve de Scandula serait touchée par la surfréquentation pendant la haute saison. "La faune et la flore sont les thermomètres de la bonne gestion et de la bonne conservation d'un site. Depuis trois ans, il n'y a plus de naissance chez les balbuzards. Ce qui est catastrophique" assure une source travaillant à la réserve de Scandula".

"Des études seront également menées menées par des scientifiques dans le périmètre de la réserve, notamment sur ce déclin. Une analyse acoustique ciblera le développement des poissons, une autre déterminera la capacité de charge de fréquentation des plaisanciers sur la réserve" poursuit la journaliste.

Comment concilier le développement du tourisme et l'équilibre de l'écosystème ? C'est la question à laquelle aucune réponse réellement satisfaisante n'a encore été trouvée.

retour haut de page

CSO Equitable-Corse

par Laetitia Taillade-Maraninchi

Malgré un calendrier des compétitions chargé ce 26 mars, beaucoup d'écuries et de cavaliers ont fait du CSO d'Omessa, organisé par Equitable-Corse, un beau succès qui contribuera à la poursuite de l'action de l'association en faveur des équidés maltraités et à l'entretien des équidés en familles d'accueil.

Un grand merci à tous : d'abord à Laurent Duborget qui a mis ses structures à notre disposition, ainsi que ses compétences de chef de piste, à son équipe, aux officiels de compétitions, à tous les bénévoles, aux compétiteurs et à leurs coachs, au public, aux sponsors et aux partenaires institutionnels qui soutiennent Equitable-Corse depuis sa création : le département de la Haute-Corse et la ville de Calvi.

cso Omessa, Corse-Matin
photo Corse-Matin du 29 mars 2017

retour haut de page

Prochain rendez-vous : Castirla

par Laetitia Taillade-Maraninchi

Le 9 avril, c'est à Castirla que l'association Equitable-Corse accueillera les cavaliers pour un concours d'Equifeel et un concours de TREC. Les épreuves au programme sont :

affiche castirla

Les engagements se font sur Internet, FFE Club SIF; les deux concours sont indépendants. Possibilités d'engager sur place.

Plus d'informations : http://concours.equitable-corse.com.

retour haut de page

La phrase du mois

Général L'Hotte (1825-1904), écuyer en chef du Cadre Noir

"Instruire, c'est convaincre. Convaincre, c'est amener quelqu'un par le raisonnement, à admettre la vérité de ce que l'on affirme".

retour haut de page

L'hirudothérapie équine

 

Pratique très ancienne et souvent considérée comme archaïque, l'hirudothérapie est l'utilisation de sangsues médicinales à des fins thérapeutiques. Les hirudothérapeutes sont très peu nombreux dans notre pays. Emmanuel Lecoutey, titulaire d'un doctorat en biologie du comportement animal, est l'un d'entre eux et, sans doute, le seul à l'appliquer aux chevaux.

Formé en Allemagne, installé en Normandie, il soigne en particulier les tendinopathies grâce aux sangsues, qu'il élève dans son laboratoire, et la mise en place de protocoles de convalescence adaptés. La sangsue médicinale a des propriétés anti-inflammatoires, thrombolytiques et anticoagulantes. Cette thérapie permet donc de combattre le processus inflammatoire mais surtout l'origine de l'inflammation (lésion et hématome intra-tendineux). L'hirudothérapie permet ainsi de résorber l'hématome, de créer une néo vascularisation qui facilite la cicatrisation du tendon, de réduire l'inflammation et de soulager la douleur qui en résulte.

L'hirudothérapie est un traitement naturel et indolore pour l'équidé.

Le site du laboratoire Leech Lab met en avant des résultats très encourageants : "Une étude de cas a été realisée par LEECH LAB sur 153 chevaux de compétition présentant une tendinopathie du fléchisseur superficiel du doigt. Ces chevaux de courses (trotteurs et galopeurs) ont été traités par hirudothérapie et bénéficiaient d'un suivi échographique qui permettait de comparer la lésion tendineuse avant hirudothérapie puis un à deux mois après traitement (échographie de contrôle).

Résultats : Chez 91% des chevaux traités (139/153), les résultats échographiques obtenus ont demontré une résorption complète de l'hématome intra-tendineux après hirudothérapie, ainsi qu'une cicatrisation et un réalignement des fibres tendineuses sous 8 semaines. De plus, sur ces 91% de chevaux traités, 92,8% (129/139) n'ont eu besoin que d'une seule séance d'hirudothérapie, tandis que seulement 7,2% (10/139) ont eu besoin d'une deuxième séance pour obtenir une cicatrisation totale des fibres tendineuses. Cette deuxième séance a toujours été realisée après l'échographie de contrôle, soit au moins 4 semaines après la première séance d'hirudothérapie. "

sangsue sur cheval

L'hirudothérapie équine peut également être préconisée dans les cas suivants:

Source : www.ouest-france.fr

retour haut de page

Métier : technicien en physio-massothérapie équine

 

Depuis 2011, une formation certifiante,donc accessible aux fonds FONCECIF, VIVEA ou FAFSEA, est proposée par Equiphysio : technicien en physio-massothérapie équine.

Le physio-massothérapeute interviendra pour participer au bien-être des équidés, en particulier dans la préparation physique et la remise en forme du cheval de compétition, en libéral ou attaché à une écurie ou un centre spécialisé.

Au cours de la formation théorique sur 10 mois, complétée par des stages pratiques sur 12 mois, l'étudiant acquerra un ensemble de techniques manuelles utilisées en kinésithérapie humaine et thalassothérapie, adaptées à l’équidé, et l’application d'un protocole en algothérapie équine. L'enseignement dispensé par des vétérinaires, kinésithérapeutes et ostéopathes est complété par les interventions de spécialistes (maréchal ferrant, éthologue, cavalier professionnel, nutritionniste...).

En France, cette formation est proposée dans l'Oise et en Gironde.

Plus d'informations : www.equithalasso.com

retour haut de page

L'image du mois

 

image du mois

retour haut de page

Dix ans sans soin !

par Paule Schlemaire

Poney avec sabots babouches

L'image parle d'elle-même !

L'association belge Animaux en péril a saisi dernièrement, chez un particulier, un poney laissé sans soin pendant au moins six ans, voire plutôt dix ans comme en témoigne la longueur de ses pieds. Le pauvre animal s'étant, par la force des choses, adapté à ces difformités, un retour à des aplombs normaux sera difficile et long, le parage devra se faire en plusieurs étapes.

Source : www.lavoixdunord.fr

retour haut de page

Formation collecteur GPS

par le Comité Régional de Tourisme Equestre

La FFE-CNTE a mis en place une formation de collecteurs GPS qui s’inscrit dans le cadre du SIG afin de permettre aux collecteurs formés de transmettre leur travail dans l’outil de gestion des itinéraires équestres.

Cette formation a pour objectif de connaître le fonctionnement et l’utilisation des GPS sur le terrain pour collecter des tracés, des points ou encore des photographies géolocalisées. Un module de formation à l’utilisation d’un logiciel cartographique permet d’exploiter les données recueillies en adéquation avec une grille de collecte utilisée sur le terrain pour décrire des informations relatives aux éléments collectés. Cette formation n’aborde pas l’utilisation du GPS comme un outil pour randonner et suivre un itinéraire déjà validé.

Le CRTE Corse a programmé cette formation GPS, qui s'adresse à tous les licenciés FFE, les 4 et 5 avril 2017, sur le site d'Equiloisirs-FAE à Corte. Pour toute inscription ou demande d'information, contacter le CRTE par mail (chevalencorse@gmail.com) ou par téléphone au 06.22.74.24.38.

Pour télécharger le programme prévisionnel de la formation, cliquer ici.

retour haut de page

Dans la presse

article publié par www.chevalmag.com, le 24 mars 2017

Monter à cheval rend plus intelligent

Selon une récente étude, l’équitation améliorerait les capacités d’apprentissage des enfants. Les vibrations provoquées par le cheval lorsqu’un cavalier est en selle favoriseraient en effet le système nerveux sympathique qui gère une partie des activités inconscientes du corps. Explications.

On sait que le cheval fait du bien et qu’il permet de mieux maîtriser ses émotions. Mais rend-il plus intelligent ? Oui, selon une étude récente dont les résultats ont été publiés dans le journal Frontiers in public health. Les vibrations provoquées par le cheval lorsque le cavalier est en selle activeraient en effet le système nerveux sympathique qui améliore notamment l’apprentissage chez les enfants.

Durant l’expérience, les chercheurs ont demandé aux jeunes d’effectuer des tests simples avant et après être monté à cheval. Ils ont évalué leurs réactions comportementales et leurs performances mentales en leur demandant de répondre rapidement à des questions informatisées et de résoudre des problèmes arithmétiques.

Les résultats ont montré que l’équitation favorisait le développement des capacités cognitives chez l’enfant comme l’apprentissage, la mémoire et la résolution des problèmes. Un bénéfice supplémentaire à la pratique de l’équitation !

Et vous, faites-vous le même constat ? Vous sentez-vous plus intelligent après être monté à cheval ?

M.L.

retour haut de page
version imprimable